Présentation
  Nos chambres d'hôtes
  Notre table d'hôtes
  Tarifs
  Activités/Région
  Contact/Accès
  Liens
   
 
  
Marie-Claude et Jean-Paul vous accueillent dans leur maison de la fin du XVIII entièrement restaurée, dans un cadre de verdure accueillant, grand parc de 8000 m².

Tous deux natifs du Cantal, ils vous feront partager et découvrir les atouts de leur magnifique région (randonnée, sites historiques etc...).


                      

           3 épis                                                2012/2013


Maison située dans le parc des Volcans d'Auvergne.

 
 

A 3mn de la station verte de VIC/CERE avec piscines, tennis (terre battue), Casino…

 

A 15mn de la station du Super LIORAN avec animation été-hiver.

Départ de nombreuses randonnées dans le massif du Cantal.

Nous mettons à votre disposition une remise pour ranger, moto, vélo, ski etc... Un parking privé et fermé.

LA MAISON DE MURET
Permet des séjours tout au long de l’année, chaque saison apportera le réconfort et le bien être.

LE PRINTEMPS, c’est les fleurs sauvages, la palette des verts du peintre, le retour à la vie, les vaches SALERS qui prennent la route des Estives. La randonnée.

L’ETE, c’est le soleil, la lumière, la découverte des Monts du Cantal, les sites Historiques, les myrtilles, etc.…

L’AUTOMNE, c’est les couleurs, les vaches qui descendent de la montagne, le Brame du Cerf, les Champignons, les Châtaignes, les mures etc.…

L’HIVER, le retour aux sources, le Chant et la Chaleur paisible du feu de la Cheminée
Les sports d’hiver, SKI alpin (à 15mn station LE LIORAN) ski de randonné et de fond, raquettes etc.…

Suivant les disponibilités de Jean-Paul,
Il se fera un plaisir de vous guider et de vous accompagner,

  • dans les balades,
  • pour le brame du Cerf,
  • ou pour une sortie nocturne en raquettes de Thiézac (800m) à L’Auberge de la Tuillère (refuge à 1330m sans électricité) afin de se restaurer. RETOUR inoubliable !

Sur une plate forme surplombant le Pas de Cère, face à face avec MURET, le château de Trémoulet jouit d’une vue admirable sur le bassin de Vic. Lui aussi à sa légende : les maîtres des deux châteaux se haïssaient cordialement. Muret , dès son réveil, s’avançait au bord du rocher abrupt sur la rivière et là, appuyé contre un jeune hêtre, armé d’un porte voix, chaque jour il arrosait d’injures son rival impuissant. Mais, une belle nuit, Trémoulet fit silencieusement scier l’arbre à mi-bois et quand le lendemain son adversaire, en commençant son homélie matinale, s’adossa à son habituel soutien, celui-ci, cédant sous son poids, l’entraina dans l’abîme !

Dans l’enclos, une croix exceptionnelle certainement du XV, XVI siècles, une croix de chemin qui a certainement était déplacée à la révolution,
Sur le socle SAINT MARTIN, à cheval s’apprête à dégainer son épée pour couper en deux son manteau. En bas à gauche on voit le buste du pauvre, en haut à droite un cadran solaire.
Cette croix est vraiment exceptionnelle à plus d’un titre : outre le cadran solaire, qui est une rareté, la croix de MURET est la seule qui présente SAINT MARTIN à cheval, dans une scène certes rustique, mais relativement complexe.

Sur un roc, à gauche de la route pointent les restes du château fort de MURET.
Ces ruines ont leur légende : un sergent, appelé LOUP, se présente un beau jour au château pour assigner le maître de céans. Celui-ci, grand chasseur devant l’Eternel, déclare que jamais loup n’avait en son repaire sans y laisser la patte et incontinent tranche d’un coup de hache le poing du malheureux huissier. Informé de cet acte de sauvagerie, le Roi, sans plus attendre, fit tomber la tête et raser le château du coupable. Cela se passait en l’an de grâce 1571.

Rendez-vous sur notre galerie photos pour en voir davantage !

 
 
   Mentions légales